Catégorie #3 : Lire un roman graphique

Catégorie #3 : Lire un roman graphique

Hello tout le monde !arabe du futur 1

Je vous présente aujourd’hui le roman graphique L’Arabe du Futur t.1 de Riad Sattouf, pour la catégorie #3 du Défi Lecture 2018 : lire un roman graphique. Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce roman graphique, en voici la 4ème de couverture :

Un roman graphique où Riad Sattouf raconte sa jeunesse dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad.
Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.
En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête: que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.
« L’Arabe du futur » sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984.

J’ai lu celui-ci à la fin du mois de février il me semble et j’ai mis un bout de temps à écrire l’article dessus parce que je ne savais pas vraiment quoi dire… Je suis assez mitigée. D’un côté, j’ai trouvé l’idée et le fond très intéressant et j’avais envie de continuer jusqu’à la fin. J’ai même envie de lire les tomes 2 et 3, car l’histoire en elle-même est vraiment captivante, mais il y a quelques trucs qui m’ont gênée. Mais au niveau des graphismes et du dessin, je n’ai rien à redire, je les ai vraiment trouvés chouettes.

En réalité, c’est surtout au niveau des personnages, de leurs caractères et de leur place que ça a flanché pour moi. On se retrouve avec un père qui travaille, une mère que l’on voit faire le ménage, le repassage plusieurs fois. On voit aussi le côté misogyne d’une société, où l’homme mange dans une pièce séparée des femmes, puis les restes sont transférées à la pièce des femmes. J’ai trouvé ça particulièrement horrible. Et que dire des scènes de violence encouragée par les autres personnages ? Sans spoiler, je pense que vous comprendrez des deux scènes auxquelles je fais référence ici si vous lisez ce roman graphique.

Ce qui m’a surtout gêné, ce n’est pas la peinture de la société en soi, ou les personnages, mais bien le fait qu’il n’y a aucune prise de position. L’auteur constate et s’arrête à ce constat. Il n’y a pas de dénonciation, ou même d’appréciation. Cela me gêne un peu dans le sens où il y a sexisme, racisme et violence. Dans le même temps, en ayant pris du recul, je me demande si l’auteur ne préfère pas proposer au lecteur sa propre interprétation. Je pense que c’est intéressant, mais un peu facile à mon goût.

Mais après tout, ce n’est que mon avis ! Il y a eu bien d’autres avis différents sur ce roman graphique et je suis contente qu’il plaise à d’autres gens. Il en faut pour tous les goûts !

Si tu as aussi lu ce roman graphique, qu’en as-tu pensé ?

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s