Catégorie #30 : Un livre dont le titre induit un problème physique ou psychique

Catégorie #30 : Un livre dont le titre induit un problème physique ou psychique

delirium 1

Pour cette catégorie, j’ai choisi de lire Delirium t.1 de Lauren Olivier aux éditions Le livre de poche. Quand je l’avais acheté il y a longtemps, j’étais tombée amoureuse de la quatrième de couverture :

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme la pire des maladies. À dix-huit ans, tous les jeunes sont soumis au « Protocole » et subissent une opération du cerveau. Ainsi, il n’y a plus de risques qu’ils tombent amoureux ou se laissent guider par les sentiments. À quelques mois de son dix-huitième anniversaire, Lena se sent prête et même impatiente. Elle ignore qu’une rencontre va tout faire basculer. Imaginez qu’on vous prive de tout sentiment, que la liberté ne soit plus qu’un vieux souvenir dénué de sens, jusqu’où iriez-vous pour conserver le droit d’aimer ?

Et puis j’ai dû le ranger dans ma bibliothèque et l’oublier… Jusqu’à il y a peu. Et je n’ai vraiment pas été déçue, j’aurais vraiment dû le lire plus tôt. 

C’est un livre qui fait tout de même plus de 400 pages et je l’ai dévoré en deux jours à peine. J’étais tellement prise dans l’histoire. On aura compris maintenant que je suis fan de dystopie, plus besoin de le préciser. Mais celle-ci est super bien écrite et originale. J’adore l’idée d’enlever l’amour de l’équation. mais ça aurait pu s’arrêter là et pas du tout ! Comme j’aime, on en apprend beaucoup sur la société dans laquelle Lena vit, sur ses fonctionnements, sur ses protocoles… En bref, on a une vraie description de la société à travers l’histoire. Donc cela passe très bien. On ne s’ennuie pas dans des descriptions qui n’en finissent pas et pourtant le monde a une consistance.

Au niveau des personnages, c’est peut-être là où j’ai un petit regret en ayant pris du recul. Sur le coup de la lecture, j’avais vraiment adoré Lena, Hana et Alex. Mais finalement, je trouve qu’ils manquent un tout petit peu de profondeur. Pourtant le personnage de Lena a un passé derrière elle. Et on peut comprendre ce qu’elle ressent, ce qu’elle a vécu, pour autant je n’ai pas réussi à vraiment me sentir à sa place. Je suis restée extérieure à toute l’histoire. Mais c’est peut-être parce que je n’ai pas pris assez le temps de savourer le livre et que je l’ai expédié trop vite.

Hormis ce tout petit point négatif, c’est un livre que j’ai dévoré du début à la fin, où il y a une vraie critique de la société, et en quelque sorte un roman d’aventure qui commence dès la fin de ce premier tome. J’ai hâte d’ouvrir le deuxième tome et de me plonger dedans, car je pense qu’il sera encore plus intéressant au niveau du contenu que le premier. J’espère aussi ressentir plus d’émotions à travers les personnages. Mais je ne sais pas si j’arriverai à ralentir ma lecture…

Et toi, tu as lu ce livre ? Qu’en as-tu pensé ?

Publicités

Une réflexion sur “Catégorie #30 : Un livre dont le titre induit un problème physique ou psychique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s