Catégorie #47 : Un livre ayant pour thème la religion

Catégorie #47 : Un livre ayant pour thème la religion

2084Pour cette catégorie, j’ai décidé de lire 2084 de Boualem Sansal. Au départ, je comptais le mettre dans la catégorie ‘Livre d’un auteur africain’, mais je ne lis jamais de livre sur la religion, alors il fallait bien que je le range là. 2084, c’est l’histoire d’un homme qui habite l’Abistan, le pays d’Abi, le « délégué » de Yölah sur Terre. Chaque pensée personnelle est pourchassée. Il s’agit d’un monde de soumission à la religion et à l’empire. Mais il existerait une frontière au-delà de laquelle le monde serait différent…

On suit le personnage d’Ati qui remet en doute les principes de la société dans laquelle il vit. Au fur et à mesure de son périple, il fera des rencontres, et se met à enquêter sur les renégats, des gens vivant dans un ghetto sans avoir recours à la religion. Le titre nous donne tout de suite la référence qui s’impose : 1984 de George Orwell. Comme j’avais adoré ce premier roman dystopique, j’avais très envie de lire le livre de Boualem Sansal !

Je suis généralement sceptique face à la religion. C’est un sujet sensible, presque tabou. Il est difficile d’en parler d’une manière qui n’attire pas les foudres de tout le monde. Et il est impossible de prendre un parti très clair. La religion doit toujours être un sujet nuancé, malléable, et en général on perçoit toujours un petit malaise à quelques moments d’un écrit. Mais ici, j’ai trouvé que le thème était très bien abordé. La dystopie était pourtant un choix risqué : cela veut dire que la religion décrite dans ce monde est quelque chose à ne pas reproduire, une mauvaise société. C’est assez dur de trouver les mots justes pour décrire une telle société sans fâcher tout le monde. Pourtant, Boualem Sansal arrive à manier ce sujet avec tact et dextérité. Il est d’ailleurs bien précisé, par mesure de précaution, que l’œuvre est purement fictionnelle, ne s’inspire pas de faits réels et ne voit pas de raison à ce que la société décrite dans le livre existe un jour.

Au niveau du scénario, j’ai beaucoup aimé les péripéties d’Ati, les endroits par lesquels il passe, même si j’ai trouvé quelques longueurs parfois. Ce n’est pas forcément un roman à suspens, et je n’y ai pas trouvé de rebondissements particuliers. Mais c’est un roman qui se lit surtout pour son fond, pour le message qu’il passe à travers la description d’une société qui est loin d’être idéale. En cela, le roman est réellement intéressant. J’aurais peut-être aimé un peu plus de description de la société en profondeur, et de son histoire, même si quelques bribes nous sont révélées.

Par ailleurs, on peut vraiment lire et repérer toutes les références à 1984 si on a lu le livre. Il y a pas mal de références directes comme indirectes qui font de 2084 un roman qui s’inscrit dans la lignée du grand George Orwell. J’ai eu une belle surprise en lisant ce roman, je pense qu’il pourra plaire à toute personne aimant la dystopie.

Quel est l’univers ou la société que tu aimerais voir décrit dans une dystopie (ou une utopie) ?

Publicités

Une réflexion sur “Catégorie #47 : Un livre ayant pour thème la religion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s