Catégorie #65 : Un livre dont le titre est une phrase

Catégorie #65 : Un livre dont le titre est une phrase

la-vie-est-facile-ne-t-inquiete-pas1J’avais découvert et adoré le premier roman Les Gens heureux lisent et boivent du café, puis j’avais appris avec joie l’existence d’une suite dans le roman intitulé La Vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand. De fait, j’ai foncé dans la librairie la plus proche le plus vite possible (ce qui a finalement donné lieu au BookHaul tout récent) pour me le procurer ! Après avoir fini Cristallisation secrète, j’ai directement attaqué celui-ci ! J’avais des sentiments ambivalents : fallait-il que j’attende encore un peu pour le lire, pour garder le suspens, l’imagination, les émotions ? Ou fallait-il que je le dévore tout de suite, pour rester sûre de connaître l’histoire, et de rester attachée au personnage ? Mon choix n’est pas longtemps resté indécis…

Je l’ai donc lu en deux jours, même si il n’aurait pas fait une seule journée si j’en avais eu un peu plus le temps ! J’ai tout de suite replongé dans la narration, j’ai retrouvé Diane, Félix, le café Les Gens etc. J’ai tout autant aimé cette suite que le livre d’avant. Je l’ai peut-être encore plus aimé. Dans le livre précédent, on est tout tourné vers l’intériorité du personnage de Diane. On suit sa vie, ses émotions et on essaye d’imaginer ce qu’elle a pu vivre. Dans ce « tome »-ci, on est beaucoup plus tourné vers une extériorité. Diane redécouvre les liens, les relations aux autres, et cela est beaucoup plus touchant à mon sens.

Je n’ai pas grand chose de plus à dire sur ce livre malheureusement, sans spoiler les rebondissements. Tout ce que je peux dire, c’est que j’ai adoré suivre Diane, que je ne me suis pas du tout attendue à certains événements. J’en ai espéré quelques-uns, d’autres m’ont fait douter. En somme, l’écriture d’Agnès Martin-Lugand m’a permis de vivre l’histoire comme si j’étais devenue Diane elle-même. Le style a une puissance empathique démesurée, qui fait la force de ses romans. La fin du roman m’a un peu surprise je dois dire. Je m’attendais à être un peu déçue en lisant les dernières pages et non ! Un dernier rebondissement, une dernière page qui change tout et j’adore me faire surprendre de cette manière.

En bref, j’ai adoré ce roman, tout comme le précédent, et je suis vraiment très heureuse d’avoir découvert une nouvelle auteure qui me fait du bien de lire. Ses prochains romans auront sans doute une petite place à eux dans ma généreuse bibliothèque.

Publicités

Une réflexion sur “Catégorie #65 : Un livre dont le titre est une phrase

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s