Bilan NaNoWriMo 2018

Petit rappel, le NaNoWriMo est un challenge qui consiste à écrire 50 000 mots au moins de novembre chaque année. Une large communauté se rassemble pour se pousser les uns les autres à atteindre cet objectif incroyable.

En 2018, c’était la première fois que je participais à ce challenge, même si mon mois de novembre fut un peu mouvementé. J’ai dû écrire au total environ 25 000 mots, ce qui m’a rendu plutôt fière, même si je n’ai pas atteint les 50 000 pour réussir le challenge. Je n’avais jamais écrit autant en si peu de temps, et cela m’a prouvé qu’avec de la régularité et de l’envie, je pouvais y parvenir. Grâce à ce mois de novembre, mon roman a fait un énorme bond en avant.

N’ayant vraiment pas l’habitude d’écrire autant, j’ai eu beaucoup de mal à trouver mes repères pendant la première semaine. Pour atteindre 50 000 mots au bout du mois, il faudrait écrire un peu moins de 1700 mots par jour. Or, 1000 mots étaient déjà pas si mal pour moi. J’ai eu des périodes de hauts et de bas, mais le plus gros haut restera le 20 novembre où j’ai réussi à atteindre les 4363 mots en une seule journée ! En fractionnant ma journée en sessions de 30min, j’étais plus efficace que jamais.

Au niveau personnel, j’ai retiré de ce challenge une véritable satisfaction et la certitude plus grande que jamais qu’écrire est ce que je souhaite faire dans ma vie. Cela m’apporte tout le bonheur dont j’ai besoin, et un sentiment d’accomplissement personnel inouï. J’espère pouvoir parvenir un jour à publier mes écrits.

Actuellement, le premier tome de mon roman est bientôt terminé et ce, en grande partie grâce au NaNoWriMo. En cette année 2019, j’ai un nouveau projet d’écriture qui s’étale sur le long de l’année, mais je n’en oublie pas moins ce roman que j’ai hâte d’écrire. Je pense réitérer l’expérience en 2019, mais il me semble qu’il sera toutefois bien rempli. Je verrai donc sur le moment. En attendant, il me reste de longs mois pour étaler l’encre sur le papier.

Publicités

Histoires d’une seule voix

Trois mini-chroniques sur trois courts livres qui sont tous des monologues. Je ne suis pas du tout habituée à lire ce genre d’écrits et j’avoue avoir eu du mal à me plonger dedans, alors j’ai choisi de les lire d’une seule traite, au moins c’était fait.

  • La Nuit juste avant les forêts – Bernard-Marie Koltès
la nuit juste avant les forêts

Un monologue écrit d’une seule phrase, sans aucun point, dans une syntaxe orale et déconstruite, où l’on suit l’aventure d’un étranger en France à la poursuite d’un endroit où passer la nuit. Il est très court, une soixantaine de pages, mais l’écriture est impressionnante. D’ailleurs, j’ai aimé la forme du roman, mais pas vraiment le personnage principal qui m’a un peu mise mal à l’aise, notamment par ses idées.

 

  • Le Bavard – Louis-René Des Forêts
le bavard

Un monologue d’un homme qui parle, et qui, surtout, aime parler. Il nous raconte ses histoires au fur et à mesure, et s’installe une véritable réflexion sur la parole, sur la fiction avec une question : la vérité est-elle vraiment si importante ? Une interrogation qui reste en tête tout au long du roman, surtout lorsque le narrateur nous le rappelle. Sommes-nous en train de lire la vérité ? Question totalement hors de propos lorsque l’on sait que le narrateur est lui-même un personnage de fiction, mais qui ne nous laisse pas indifférent.

  • L’Innommable – Samuel Beckett
l'innommable

Monologue plutôt long et répétitif selon moi, où s’opère progressivement la disparition du personnage et de son corps. L’absence, le vide, l’identité constituent les thèmes majeurs de ce livre. On interroge son existence, la réalité de celle-ci. J’admets avoir eu un peu de mal à rester concentrée tout au long du livre puisque j’ai souvent eu l’impression de relire la même chose au fur et à mesure des pages. Autant j’aime beaucoup le théâtre de Beckett, autant ce monologue ne m’aura pas transcendée.

Voyages voyages… 2/3

Je continue ce petit dossier sur les explorations, les voyages, notamment centrés autour du thème de la mer. Si vous n’avez pas lu le premier article sur la question, vous pouvez le voir en cliquant ici. Petit retour sur quelques ouvrages lus pour l’occasion :

  • Le Vieil homme et la mer – Ernest Hemingway

le vieil homme et la merCe livre considéré comme un classique faisait partie des livres que je voulais découvrir depuis longtemps. D’ailleurs présent dans ma liste des classiques à lire (juste ici), j’ai sauté sur l’occasion pour le dévorer en à peine plus d’une heure. Malheureusement, ma joie est vite retombée car je l’ai trouvé un peu répétitif et, même s’il a le don d’émouvoir le lecteur, l’histoire m’a semblé dure et m’a presque rendue triste. Je trouve pourtant remarquable de savoir écrire des pages et des pages – sans ennuyer le lecteur – sur le seul fait de pêcher un énorme poisson. Hormis cela, j’admettrai qu’il m’aura un peu déçue.

  • Mangrove. Une forêt dans la mer.

mangroveJ’ai beaucoup apprécié ma lecture de ce beau livre sur l’écosystème qu’est la mangrove que je ne connaissais pas réellement avant. J’aime beaucoup le format du livre, qui se découpe en plusieurs chapitres (faune, impact humain, place dans l’écosystème etc.) avec plusieurs focus sur des points particuliers, comme la mangrove en Guyane par exemple. Ce sont des petits dossiers qui s’étalent sur une double page réellement intéressants. Le tout est agrémenté de magnifiques photographies et d’extraits de livres qui décrivent la mangrove, comme Texaco de Patrick Chamoiseau. En bref, j’ai énormément appris et savouré ma lecture.

  • Contes et légendes des mers du monde. Daniel Lacotte.

contes et légendes des mers du mondeOn retrouve dans cette petite anthologie tout un florilège de contes venant de cultures et de pays différents. Il est très enrichissant puisqu’il nous fait percevoir des façons de penser qui peuvent être différentes de la nôtre. Les contes et légendes sont très fantasques, et originaux. L’imagination est débordante et nous plongeons dans un univers différent à chaque dizaine de pages. J’avouerais que ce livre m’a donné énormément d’idées pour inventer mes propres contes et légendes sur l’univers de Verreh’Dîn, et je compte sûrement le réemprunter pour les lire à nouveau.

 

Il ne me restera plus qu’un article à vous écrire pour vous faire découvrir d’autres livres passionnants sur la thématique du voyage. Quelle thématique aimeriez-vous que j’aborde pour la prochaine fois ?

 

Liste de lecture février 2019

Hello tout le monde ! En cette nouvelle année 2019, j’ai pris la bonne résolution de lire plus, et notamment de lire des choses plus diversifiées. En proposant des dossiers thématiques, je me suis rendue compte que j’aimais varier les genres et le degré de sérieux des livres que je lisais. J’ai donc décidé de lire différents types d’ouvrages par mois, à savoir :

  • 2 livres de littérature japonaise
  • 2 livre de culture générale
  • 1 ou 2 classique(s) de la littérature (récent(s) ou non)
  • 1 livre en anglais
  • 1 livre de philosophie/de morale

Voici donc ma pile à lire pour ce mois de février, dans l’ordre des catégories :

  • Petits oiseaux – Ogawa Yôko (littérature japonaise)
  • Rashômon – Akutagawa Ryûnosuke (littérature japonaise)
  • Les Vikings – Régis Boyer (culture générale)
  • Schrödinger à la plage – Charles Antoine (culture générale)
  • Des Fleurs pour Algernnon – Daniel Keyes (classique)
  • La Promesse de l’aube – Romain Gary (classique)
  • The Importance of Being Earnest – Oscar Wilde (anglais)
  • ??? (philosophie)

Auxquels viennent se rajouter quelques livres (plus ou moins optionnels) :

  • Réparer les vivants – Maylis de Kerangal (déjà commencé)
  • Poétique de l’emploi – Noémi Lefebvre (FAC)
  • We are l’Europe – Jean-Charles Masséra (FAC)
  • Dédale t.2
  • Illuminae t.1
  • Player One – Ernest Cline (déjà commencé)

On n’est pas là pour disparaître – Olivia Rosenthal

Je change de format pour les articles, car mettre en titre la catégorie remplie du défi lecture, alors même que je ne cherche pas à les remplir ne me semble pas très cohérent, et cela ne montre pas non plus de quoi je vais parler. Alors autant mettre le titre du livre, l’auteur et préciser ici de quelle catégorie il s’agit. En l’occurrence, ce livre remplit la catégorie #93 : « Un livre de poche », car je ne savais pas réellement où le mettre sinon. Lire la suite « On n’est pas là pour disparaître – Olivia Rosenthal »

NaNoWriMo : Un roman en un mois

Si vous ne connaissez pas le principe du NaNoWriMo, c’est très simple. Il s’agit d’un challenge d’écriture qui se déroule chaque année au mois de novembre. Le but est d’écrire 50 000 mots en un mois, ce qui correspond plus ou moins à un petit roman. La motivation est au rendez-vous puisque ce challenge international regroupe les participants sur différentes plateformes, comme leur site web ou un channel Discord. Il existe également des groupes Facebook dédiés au challenge. Plus de raison donc, de se sentir démotivé pour écrire votre livre ! Lire la suite « NaNoWriMo : Un roman en un mois »

Jurés de prix littéraires ?

Aujourd’hui, cela fait plusieurs années que je participe à des prix littéraires en tant que juré. C’est selon moi une de mes meilleures expériences. Pour l’instant j’ai participé à 2 prix littéraires qui sont : Le Prix du Roman des étudiants par Télérama, et Le Prix Caméléon, un prix organisé en interne de l’université Lyon 3. Lire la suite « Jurés de prix littéraires ? »

Catégorie #63 – Un livre d’un auteur que j’aime

manuscrit zéroÇa devient fascinant à quel point je me creuse la tête pour savoir dans quelle catégorie ranger un livre lorsque je ne le lis absolument pas pour ce défi. Mais tant qu’à faire, si je peux en profiter, pourquoi pas. Pour des raisons « scolaires » et parce que j’aime énormément Ogawa Yôko, j’ai décidé de lire Manuscrit Zéro, un de ses romans récents puisque publié en 2010 au Japon, et en 2011 en France chez Actes Sud. Lire la suite « Catégorie #63 – Un livre d’un auteur que j’aime »

Voyages voyages… 1/3

J’ai voulu faire un petit dossier sur les voyages et les explorations, parce que j’ai lu dernièrement plusieurs livres sympas trouvés dans la bibliothèque universitaire. Et il y a quelques livres qui m’ont franchement plu. Petit retour sur 3 d’entre eux :

  • Le Livre des Terres Inconnues – Journaux de bord des navigateurs XVIè – XIXè siècle. Contre-amiral François Bellec.

le livre des terres inconnues

C’est un très beau livre illustré qui retrace l’histoire des navigateurs au travers de leurs journaux de bord. On apprend tout un tas de choses fantastiques sur leurs conditions de vie, de voyage, sur les relations qu’ils ont eues avec les populations autochtones. Lire la suite « Voyages voyages… 1/3 »

Catégorie #66 : Un livre dont le personnage principal a un handicap

un funambule sur le sableJe n’ai pas cherché à remplir cette catégorie, comme toutes celles que je vais remplir à partir de maintenant. Les défis me stimulent pendant un temps puis me lassent, car font presque de la lecture un travail, et je n’ai que trop besoin qu’elle reste un plaisir. Au hasard de ma bibliothèque, je me suis retrouvée face à face avec Un Funambule sur le sable de Gilles Marchand, livre qui m’avait intriguée dès le départ et que j’ai mis de longs mois avant de lire. Mais je n’ai pas été déçue du voyage.

Lire la suite « Catégorie #66 : Un livre dont le personnage principal a un handicap »

Quand je ne lis pas …

Hello les p’tites loutres !

Encore une fois, c’est un article un peu plus personnel. J’ai décidé de l’écrire avant tout pour moi-même, comme un petit mémo. Il y a pas mal de personnes dans mon entourage qui m’ont dit qu’ils ne savaient pas comment je faisais pour faire autant de choses dans une journée, et même en général. Comme si je pouvais arrêter le temps ahah. Alors que de mon côté, j’ai toujours l’impression de ne pas en faire assez, de toujours gaspiller du temps, quelques minutes par-ci, par-là. De fait, je me suis dit que mettre à plat toutes mes activités d’une journée, d’une semaine ou que sais-je, me permettrai peut-être de me redonner confiance en moi, et de voir de mes propres yeux que je ne fais pas rien n_n. C’est parti donc ! Lire la suite « Quand je ne lis pas … »